Au fil des livres, comme un fleuve chahuté que regardent des rives closes (2) : la voix « tequila »

DIVINE OUDJATest le troisième volet de ce qui constitue le triptyque « Route de la soie ». Néanmoins, chronologiquement, il se situe pour la majeure partie du récit avant les faits relatés dans l’opus éponyme.

Je souhaitais lever un peu le voile sur la belle figure féminine qui traverse les deux premiers récits. Angela restera néanmoins jusqu’au bout mystérieuse, n’offrant sa voix que par l’intermédiaire de l’audition restituée par les personnages qui marchent dans son sillage. Mutisme paradoxal et délibéré à travers pages qui témoignent de ses percutantes caractéristiques : la voix « téquila » d’Angela obsède Antonio, son compagnon égaré.

Les trois récits laissent par contre largement la paroles aux artistes qui s’exposent, s’auscultent, nous permettent d’assister aux affres de la création. Antonio, l’écrivain archéologue, analyse complaisamment ses échecs, ses sentiments torrentiels et désordonnés pendant que Béatrice, secrète et tourmentée, restitue dans de longs récitatifs monologués et métaphoriques, les chocs brutaux d’une vie qui ne l’a pas épargnée.

La voix « tequila » leur permet à tous deux de parer leurs errements de couleurs chatoyantes, faites de sensualité musicale, dans laquelle ils puisent, entre autre, un apaisement, une source d’inspiration. 

Signature de DIVINE OUDJAT, le samedi 26 mai 2012, de 10h00 à 19h00, librairie LIRAGIF, place de la mairie, 91190 Gif-sur-Yvette

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s