Les toiles du zèbre

Les toiles du zèbre/ 45 ans de Andrew Haigh

Qu’est-ce qui peut fissurer la roche au bout de 45 ans de vie commune ? quand tout semble avoir été dit, vécu, traversé ? quand le quotidien a pour ciment la complicité et pour horizon une tendresse sans fin ?

Comment un fait divers – la mort accidentelle de Katya, premier amour de Geoff, tombée dans une crevasse lors d’une randonnée alpine – peut-il charrier autant de questions, autant de doutes, autant d’amertumes au moment-même où tous s’apprêtent à célébrer l’anniversaire d’un couple vu comme exemplaire dans un village anglais perdu dans une campagne plate sous un ciel souvent gris ?

1962. Ils se faisaient passer pour mari et femme pour avoir la paix de s’afficher en couple. Et c’est parce qu’il est considéré comme la personne la plus proche, le seul parent de Katya que l’on retrouve emprisonnée sous la glace, éternellement figée dans sa jeunesse, que l’on previent Geoff qu’on l’a retrouvée. Le réchauffement climatique a dégagé une partie de la roche, de la glace et elle est réapparue.

Ce petit accommodement avec la bienséance de l’époque combiné avec l’ineluctable souffrance de la terre – trois fois rien conjugué avec l’insouciance assassine de l’activité humaine à l’échelle planétaire – va fissurer la roche après 45 ans de vie commune. Et Kate ne va pas résister à cet effet papillon sournois et destructeur qui chemine, ponctué de comparaisons douloureuses. Pas de photo autour de Geoff et Kate. Le grenier livre les dernières photographies de Katya. On y découvre qu’elle est enceinte. Pas d’enfants chez Kate et Geoff. Pas plus qu’il n’y a d’aventure. Juste le quotidien. Il y l’âge. Il y avait la jeunesse. Il y a la durée. Il y eut l’instant vécu, sans se soucier de rien, du lendemain, coupés du monde, dans une sorte de paradis terrestre hors d’atteinte maintenant du vieux Geoff qui s’effraie à la pensée de son visage à elle, resté éternellement jeune dans la glace alors que lui a maintenant ce visage-là…

45 Years : film dramatique britannique écrit et réalisé par Andrew Haigh, 2015, scénario adapté de la nouvelle In Another Country de David Constantine. Avec Charlotte Rampling (Prix du cinéma européen de la meilleure actrice 2015, ours d’argent de la Berlinade 2015 de la meilleure actrice) et Tom Courtenay (ours d’argent de la Berlinade 2015 du meilleur acteur)

45_years

Publicités